Les travaux de restauration de la continuité écologique se poursuivent en 2019 sur le Noireau.

 

Print Friendly, PDF & Email
Partager

Un plan d’action concerté pour restaurer la continuité écologique sur le Noireau

A l’automne 2018, la Fédération du Calvados pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique a été le maître d’ouvrage de la suppression du seuil de Pont-Erembourg sur la Noireau. Cette opération financée par l’Agence de l’Eau Seine-Normandie a été réalisée en collaboration avec Normandie Grands Migrateurs qui a assuré l’assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO) en réalisant l’ensemble des documents techniques, administratifs et financiers.

A l’origine, le site hydraulique de Pont-Erembourg était une filature, propriété de Jean Lemoine et réglementée par une ordonnance royale du 19 juillet 1826. Délaissée entre 1865 et 1880, elle a été reconvertie en moulin à blé. A nouveau abandonnée à la fin du 19ème siècle, l’immense bâtisse a été rasée dans les années 1910.

Ancienne filature Lemoine – Pont-Erembourg

Le site est ensuite devenu la propriété de la commune et bien que tout usage ait disparu, l’ancien seuil de dérivation a été conservé non sans conséquences pour la rivière. En effet, il dégradait la qualité de l’eau, banalisait les habitats aquatiques, perturbait la migration piscicole et la dynamique sédimentaire du Noireau.

Les effets de l’effacement devraient se faire sentir à court terme comme en témoigne l’apparition de nouveaux radiers dans l’ancienne retenue qui seront probablement colonisés par des tacons nés de la reproduction de cet hiver.

Radier retrouvé après la suppression de l’ouvrage

Ces travaux sont les premiers d’une liste d’une vingtaine d’ouvrages qui seront supprimés ou aménagés en 2019/2020 sur le bassin versant du Noireau afin d’accompagner au mieux le retour du Saumon atlantique et des autres migrateurs sur le bassin de l’Orne en leur donnant accès à de nouveaux habitats de reproduction et de croissance. Cette action de grande ampleur est le fruit d’une collaboration étroite entre les acteurs de l’eau sur le bassin de Noireau afin de permettre l’émergence d’un maximum de maîtrises d’ouvrages.

Les différents partenaires sont : Fédération du Calvados pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique, Fédération de l’Orne pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique, Domfront-Tinchebray Interco, Intercom De la Vire au Noireau, Flers Agglo, Normandie Grands Migrateurs, la CATER de Normandie, l’Agence de l’Eau Seine Normandie, l’Agence Française pour la Biodiversité, les DDT(M) du Calvados et de l’Orne.

Leave a reply