En Juillet, La Fédération de l’Orne pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique (maître d’ouvrage) et NGM (assistance à maîtrise d’ouvrage) ont procédé à l’effacement de deux ouvrages sur la Durance, affluent du Noireau.

Ce petit cours d’eau qui conflue avec le Noireau au niveau de la commune de Tinchebray possède un réel potentiel pour la reproduction du Saumon atlantique et pour l’accueil de l’Anguille européenne.

Print Friendly, PDF & Email
Partager

Les travaux sur le bassin du Noireau se poursuivent !

En Juillet, La Fédération de l’Orne pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique (maître d’ouvrage) et NGM (assistance à maîtrise d’ouvrage) ont procédé à l’effacement de deux ouvrages sur la Durance, affluent du Noireau.

Ce petit cours d’eau qui conflue avec le Noireau au niveau de la commune de Tinchebray possède un réel potentiel pour la reproduction du Saumon atlantique et pour l’accueil de l’Anguille européenne.

 

Le site, une ancienne scierie, était composé de deux seuil de dérivation. Le plus en aval alimentait une ancienne usine et le bief était comblé en totalité mais le seuil continuait à poser des problèmes de continuité écologique en période de basses eaux. Le second permettait encore aujourd’hui l’alimentation en eau d’une mare utilisée par le propriétaire pour de l’hydrothermie (chauffage et eau chaude) mais était totalement infranchissable vanne fermée. Si le seuil aval pouvait être supprimé sans incidence, il était nécessaire de maintenir une alimentation en eau de la mare. Le scénario retenu a donc été la suppression des deux seuils avec installation d’un pompage solaire pour continuer de fournir de l’eau à la mare.

Installation d’un double puisard en berge pour le pompage solaire

Panneaux solaires pour pompage

Ouvrage de dérivation amont, infranchissable vanne baissée

Compte tenu du risque d’érosion régressive et de la présence d’un ouvrage routier en amont du seuil de dérivation amont, une simple suppression n’était pas envisageable. Il a donc été décidé de créer un nouveau linéaire de cours d’eau afin d’augmenter le linéaire et donc réduire la pente et le risque d’érosion. NGM et la Fédération de l’Orne pour la Pêche et la Protection des Milieux Aquatique ont reçu un appui technique précieux de la CATER pour le dimensionnement et le piquetage du nouveau lit de la rivière.

Suppression du seuil amont et création d’un nouveau lit de rivière

Les travaux de restauration de la continuité écologique ont été accompagnés de la mise en place de clôtures et d’abreuvoirs pour éviter le piétinement du bétail, problématique sur ce secteur.

Les travaux étant terminés, nous attendons les premiers coups d’eau pour que la rivière s’ajuste et que la végétation s’installe !

Leave a reply