02 31 34 63 30facebook

Les stations de comptage sont généralement implantées dans les parties aval des cours d’eau au niveau d’ouvrages équipés de passes à poissons. Le suivi des migrations à ces stations (depuis plus de 20 ans pour certaines stations) permet d’acquérir des données chronologiques sur l’état des populations de poissons migrateurs. Il représente ainsi un bon indicateur de l’état des populations et du niveau de colonisation des poissons de différents bassins de Normandie. Parallèlement à ces comptages, les opérateurs de station réalisent des suivis de température de l’eau, qui permet, en plus de la récupération des données de débit (données collectées par les services déconcentrés du ministère de l’environnement) de mieux comprendre les conditions de migration rencontrées par les poissons.

 

Dans les départements de la Manche et du Calvados, il existe 4 stations de comptage, 3 stations de vidéo comptage (Touques, Orne, Vire) gérées par les Fédérations de Pêche et une station de piégeage gérée par l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) sur l’Oir (affluent de la Sélune).

 

Les stations de vidéo comptage permettent de compter en continu les poissons en migration, elles sont généralement implantées dans des passes à poissons à bassin successifs.

Station de vidéo comptage sur la Touques
Station de vidéo comptage sur la Touques

Principe du dispositif de vidéo-comptage

Le dispositif de vidéo-comptage comprend :

  • Un couloir muni de deux vitres d’observation en prolongement du dernier bassin de la passe,
  • Un caisson de rétro-éclairage,
  • Un local où se trouvent une caméra et un ordinateur.

Des néons placés dans le caisson de rétro-éclairage diffusent en continu une lumière homogène. La caméra placée de l’autre côté du couloir se déclenche à chaque variation de luminosité. Cette variation est due généralement au passage de poissons. La caméra est reliée à un ordinateur muni d’un logiciel permettant de gérer les paramètres d’enregistrement et de conserver les fichiers résultant du déclenchement de la caméra. Un autre logiciel est utilisé pour dépouiller l’ensemble des fichiers enregistrés. L’opérateur détermine alors pour chaque poisson observé en cours de migration l’espèce, la taille et le sens de passage.

L’efficacité du dispositif est considérée comme optimale pour toutes les espèces hormis l’Anguillee européenne.

 

 

Print Friendly

Site réalisé par par Mediapilote Caen - Mentions légales