02 31 34 63 30facebook
  • Espèce très menacée
  • Une seule population européenne
  • Recrutement très faible en Normandie occidentale
  • Faible capacité de franchissement des ouvrages

La Normandie n’a pas été épargnée par la baisse très inquiétante de la population d’Anguille européenne. On observe ici comme partout ailleurs un effondrement des stocks. Sur certaines stations, l’espèce est en voie de disparition notemment sur l’Orne et la Vire (cours d’eau classés en zone d’action prioritaire au titre du plan de gestion anguille).

Les zones de marais sont habitats de grossissement privilégiés pour l’Anguille

La région représente cependant un enjeu fort pour l’espèce. C’est un territoire sur lequel on peut rapidement mesurer les effets positifs du plan de gestion mis en oeuvre, il est donc particulièrement scruté. Cette région offre des milieux naturels accueillants favorables à l’amélioration de la situation de l’espèce : fleuves côtiers, marais et leurs innombrables canaux, estuaires sur lesquels le nombre d’ouvrages reste faible. La Normandie ne sauvera pas la population d’Anguille européenne mais elle peut contribuer à sa sauvegarde. En attendant l’élaboration du second plan de gestion, les efforts doivent donc se poursuivre. Ils se concentreront dans les mois à venir sur la sensibilisation des propriétaires d’ouvrages sur lesquels des travaux d’aménagements, voire des effacements complets, sont nécessaires pour faciliter la migration de l’espèce, ainsi que sur l’acquisition de données. Elles restent indispensables pour estimer les effets des mesures prises jusqu’à maintenant pour stopper l’hémorragie.

Retrouvez plus d’informations sur les pages de l’Observatoire dédiées à l’Anguille européenne.

Print Friendly, PDF & Email

Site réalisé par par Mediapilote Caen - Mentions légales